Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Des vraies questions !
Article mis en ligne le 5 janvier 2008
dernière modification le 15 juillet 2008

par Léonard Guillaume
logo imprimer

Il arrive régulièrement que des enfants apportent à l’école l’un ou l’autre animal, l’un ou l’autre objet qui seront propices à des activités scolaires. Trois règles de base pour susciter des apprentissages intéressants….

Des questionnements suscités par l’observation fine [1]. (Photo 167)

° Parce que transmettre des connaissances qui n’ont pas été questionnées par les apprenants se révèle souvent peu efficace.

De nombreux documents, référents variés [2] . (Photo 174)

° Parce que témoignant de la richesse et de la complexité du monde qui nous entoure.

Une posture d’expert [3]. (Photo 178)

° Parce que s’épanouir dans le monde de demain implique que l’on soit reconnu par les autres.

Voici quelques-unes de ces « vraies questions » à propos d’écrevisses apportées à l’école par un enfant :

  • Combien ont-elles de pattes ?
  • Que mangent-elles ?
  • A quoi servent les antennes ?
  • Est-ce que ça vit longtemps ?
  • Comment voient-elles ? Où sont les yeux ?
  • Est-ce qu’elle se défend avec les pinces ?
  • Comment distingue-t-on le mâle de la femelle ?
  • Savent-elles rester hors de l’eau ?
  • Est-ce que ça pond des œufs ?
  • Comment mangent-elles ?
  • Est-ce que ça respire ?
  • Qu’est-ce qui est bon à manger ?
  • Pourquoi les bouts des pinces sont oranges ?

L. Guillaume
décembre 2007

Notes :

[1Sur une idée de Jean-François Manil.

[2Voir la différenciation référentielle in « La rage de faire apprendre. De la remédiation à la différenciation ».

[3Voir la différenciation sociale. Op. Cit.


Forum
Répondre à cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.15