Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

L’excellence et l’Éducation nouvelle
Article mis en ligne le 3 décembre 2016
dernière modification le 12 décembre 2016

par Michel Simonis
logo imprimer

Puisqu’on parle d’excellence, en cette fin d’année 2016...

L’Éducation nouvelle fabrique-t-elle
sa propre excellence scolaire ?

Michel Simonis

« Dans chaque société, dans chaque région, peut-être dans chaque
établissement et dans chaque classe, la fabrication de l’excellence
scolaire adopte un visage singulier. »
Philippe Perrenoud 1

« L’état d’excellence relève d’une réalité vécue, d’une règle de vie
inscrite au plus profond de la conscience. Il est aussi dans la qualité
des rapports qu’entretient un être avec les autres. »
Khaled Bentounès 2

Dans le langage courant, qu’est-ce qu’une « école excellente » ?
Selon les uns, elle sera une école qui « produit » des élèves excellents c’est-à-dire triés sur le volet ;
soit en plus grand nombre, ce qui est déjà plus démocratique.
Selon les autres, l’excellence d’une école se mesurera à sa capacité à faire progresser au maximum TOUS les élèves, quelque soit leur « niveau » ou leurs « pré-requis » 3.

Quant à l’excellence des élèves, elle fait souvent référence à la vie après l’école.
Pour la plupart des citoyens occidentaux, « l’excellence » sera le niveau atteint dans les branches qui permettront le mieux à l’étudiant de se positionner dans le monde du travail.
Pour les parents d’un certain statut social, il s’agira de maintenir ou d’augmenter ce statut, donc s’orientant vers des professions « en vue » et rémunératrices.
Pour d’autres parents, il s’agira de donner à leurs enfants des opportunités de professions épanouissantes, et correspondant à leurs goûts et à leurs aspirations, peu importe le statut social, du moment qu’elles lui permettent une vie décente et épanouie.
D’autres encore considéreront qu’une école excellente est une école où les enfants accèdent, dans la joie, la fraternité et le respect des autres, à « un développement intellectuel, social et spirituel harmonieux », pour reprendre la formulation de l’école musulmane de l’excellence, « ancré dans la tradition, avec des valeurs de dépassement de soi, de soif de savoir, de respect de soi et de son environnement, dans le but de former des citoyens du monde responsables » 4.

Peinture sociale (cliquer sur l'image)

Notes
1. Philippe Perrenoud, La fabrication de l’excellence scolaire : du curriculum aux pratiques d’évaluation, Droz, 1995.
2. Khaled Bentounès, Thérapie de l’âme, Éd. Koutoubia, 2009, p. 123.
3. Marie Verhoeven, Jean-François Orianne et Vincent Dupriez, « Vers des politiques d’éducation « capabilisantes » ? » in Les cahiers de
recherche en éducation et formation, 2005, n° 47. Voir aussi Sen Amartya, Repenser l’inégalité, Seuil, 2000.
4. « École de l’Excellence », une école musulmane trilingue, à Québec, Montcalm, reconnue par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec.


Lire la suite dans le livre « EVALUER SANS NOTER, Eduquer sans exclure » - Chronique Sociale, 2015, le dernier livre du LIEN.

[Voir l’article de présentation du livre en cliquant sur l’image]

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : OVH