Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Un jardin d’enfance d’Education nouvelle
Article mis en ligne le 30 janvier 2014
dernière modification le 5 juillet 2016

par Eugénie Eloy
logo imprimer

Extrait de la préface de Philippe Meirieu

Autant dire que le « jardin d’enfance » d’Eugénie Eloy est un vrai « modèle éducatif ». Tous les enfants y deviennent « capables » d’apprendre et de grandir : non parce qu’on le décide ou qu’on s’en remet à la pensée magique ; non parce qu’on les « modèle » au gré de la volonté des adultes… Mais parce que des éducateurs prennent soin, là, des générations qui viennent. Avec compétence et générosité. Y a-t-il quelque chose de plus important ?

Notre option : habituer peu à peu les enfants, dès leur plus jeune âge, à participer aux décisions, à défendre leur point de vue, à organiser la vie sociale de la classe, à choisir ce qui leur plaît et à assumer leur choix, à communiquer leurs émotions quelles qu’elles soient, à écouter les autres, à prendre la parole pour dire ou défendre leur point de vue, à jouir des droits et devoirs inhérents à leur vie d’enfants.

La place de l’adulte est importante. C’est lui, qui est garant de l’apprentissage de la démocratie, du respect de l’autre, du droit à l’erreur aussi bien dans les apprentissages répertoriés que dans l’apprentissage de la vie sociale et dans la construction, petit à petit, de la culture de paix et de la solidarité.

Dans cette organisation centrée sur la société d’enfance, le jeu et l’expression sous toutes leurs formes sont les fondements essentiels de la construction harmonieuse des diverses personnalités.

Jeu et expression seront vécus en groupements multi-âges, hétérogènes, riches de diversités culturelles familiales et/ou ethniques, riches aussi de compétences variées où les modèles de références ne sont plus seulement les stades d’apprentissages programmés et l’adulte mais les chemins sinueux de l’expérimentation, avec l’adulte mais aussi les pairs.

(Extrait de la présentation du livre)

Cliquer pour agrandir l’image.

PDF - 563.6 ko
P.S. :

VOIR AUSSI « Ecolier ? Elève ? »", un article tout récent d’Eugénie Eloy.

VOIR l’article de Noëlle Smet dans « Traces de Changements »

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : OVH