Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Ce n’est sans doute pas de l’Education nouvelle, mais presque !
La Ministre, les Centres PMS (et l’Education nouvelle ?)
Article mis en ligne le 29 juillet 2013

par Michel Simonis
logo imprimer

Extraits du Discours de Madame Marie-Dominique Simonet, Ministre [1] de l’Enseignement obligatoire [2], au congrès de l’AFAPMS [3] à Bütgenbach, le 15 mars 2013 (avec des citations du programme).

(communiqué par M. Simonis)

« Je ne suis pas une spécialiste des neurosciences, mais je partage avec vous la conviction de la nécessité »d’ouvrir l’école à d’autres formes d’intelligence que celles qui sont valorisées actuellement dans l’enseignement, à savoir l’intelligence logico-mathématique, verbale ou analytique".

Comment, ne pas reconnaître l’importance des modalités intelligentes qui font appel aux facultés d’invention, de création et d’adaptation émotionnelle ? Comment ne pas reconnaître la « force libératrice de l’expression artistique » ? Comment ne pas reconnaître « qu’une conception ouverte, multidimensionnelle et non monolithique de l’intelligence invite à porter un autre regard sur les élèves et permet de se centrer sur les forces, les faiblesses et les besoins particuliers de chaque enfant ou adolescent » ? Comment ne pas reconnaître, qu’une telle approche des intelligences multiples aide les élèves à « retrouver confiance en eux, entrainant ainsi, progressivement, de meilleurs résultats » ?

(ça fait du bien d’entendre la Ministre s’exprimer de la sorte)

(...)
Il ne s’agit pas de sortir l’élève de la classe ou de l’école pour lui permettre de bénéficier, pendant le temps scolaire, d’un accompagnement spécialisé mais, au contraire, de l’intégrer, de lui venir en aide tout en lui donnant une place dans le groupe, d’inscrire sa singularité dans une dynamique collective. Apprendre à vivre ensemble. Apprendre à apprendre ensemble.

(...)

En écho à la brochure d’invitation à ce congrès que j’ai lue en préparant cette rencontre, je vous invite à « oser croire ».

Osez croire à ce « printemps des intelligences » que vous qualifiez vous-même de « chargé de promesses ».

Osez croire qu’il est possible de travailler à la mise en place d’un système éducatif où intelligence et affectivité ne soient pas frères ennemis.

Osez croire non seulement en l’intelligence logico-mathématique, verbale ou analytique mais aussi en l’intelligence musicale, relationnelle, émotionnelle, poétique...

Osez croire en une vision intégrée de l’intelligence.

Osez croire et autorisez-vous à concevoir une école qui respecte les individus et les accompagne sur le chemin de la croissance et de l’épanouissement ..."

(Si on y croyait ? Bonnes fins de vacances et bonne rentrée à tous et toutes)

Notes :

[1(à l’époque)

[2et de Promotion sociale du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

[3Association francophone des Centres psycho-médico-sociaux


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

1996-2018 © GBEN - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.6
Hébergeur : OVH