Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

On a pensé pour vous !
Article mis en ligne le 23 avril 2007
dernière modification le 5 janvier 2008

par Jean-françois Manil
logo imprimer

Tout est prévu ! C’est formidable ! J’achète mon journal tous les matins et je reste pantois d’admiration.

Non pas pour la qualité des analyses que je voudrais y trouver, mais parce que j’ai le sentiment que l’On sait ce que j’ai envie de lire…que l’On sait ce qui fera écho à ma vision du monde. En parlant de vision du monde, elle me semble par ailleurs de plus en plus restreinte. Je voudrais pouvoir aiguiser mon sens critique, aider mes enfants à en faire de même, alimenter la notion de démocratie et de citoyenneté dont je suis pétri ; dont toute la population est pétrie et cela historiquement. On vote depuis 1830, non mais !
Avec, bien sûr, deux arrêts notoires.

Je cherche les articles qui m’aideront dans mon quotidien d’homme et de père à vivre la démocratie ; à pouvoir critiquer, apprécier, désapprouver, questionner les propos de la caste politique plutôt que de lire les résultats du loto et de la Star Ac. Et je n’en trouve guère. Oui, je lis bien des papiers sur tel ou tel, mais ils ressemblent plus soit à des sentences, soit à ce que je devrais penser. Et, franchement, c’est gênant.

La démocratie doit impérativement passer par la confiance dans nos représentants et mandataires. Le rôle de la presse est de nous fournir des éléments qui feront que notre confiance ne basculera ni dans un attentisme béat, ni dans un rejet total. Le premier comportement risque de faire croire à nos élus que c’est nous qui sommes à leur service, le second attirera « La bête ».

Ce rôle est donc d’une importance vitale pour l’avenir des hommes et femmes de demain. Mais, à mon sens, il ne pourra être tenu que si on arrête de nous prendre pour des…Canards sauvages*. Il est temps de retrouver un peu confiance dans l’immense capacité des gens à se faire une idée de ce que doit être leur vie. Donnons-leur alors de quoi lire des choses que l’on pourrait qualifier d’intelligentes. Ce n’est pas le « niveau » qui baisse, c’est l’idée que l’on s’en fait !

*Merci à Michel Audiard pour cet emprunt.

JF Manil

Instituteur, auteur pédagogique, formateur.

Forum
Répondre à cet article

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : OVH