Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Virton 2015
Article mis en ligne le 22 novembre 2016
logo imprimer

VIRTON (Belgique) Dé-chiffrer l’humain ! Éduquer, instruire, former sans exclure !
Du vendredi 24 juillet à 14h. au mardi 28 juillet 2015 à 14h

« Ne t’attarde pas à l’ornière des résultats »
René CHAR, poète français

Sous le titre « Déchiffrer l’humain. Éduquer, instruire, former sans exclure » ces 5e Rencontres du LIEN ont abordé la problématique du chiffre dans son rapport à l’humain. Ainsi ont-elles touché à l’évaluation positive et négative, à la notation scolaire, aux moyens de résister aux grilles néfastes, … Elles ont fait connaître et se confronter des pratiques d’Éducation Nouvelle créées pour offrir des alternatives aux évaluations coutumières qui souvent brisent les meilleures intentions éducatives. Elles ont permis de réfléchir sur les stratégies de désintoxication à la notation.

Au cœur de la réflexion de ces Rencontres, la question de l’évaluation et de la notation dans leurs multiples dimensions : historique, culturelle, pédagogique, scientifique, politique.

L’école, l’hôpital, l’action sociale, l’agriculture, l’urbanisme, la culture, le monde associatif, l’université, la recherche, etc. ont de plus en plus à rendre des comptes chiffrés à des administrations voraces.

Le chiffrage est envahissant. Le mesurage de l’Humain nous détourne de nos missions.
À l’école et dans la société, que cache-t-il ?
Du visible à l’invisible, qu’est-ce qui se dissimule derrière le chiffre, la note, la notation ? Qu’est-ce qui se trame ?

Éduquer, former, instruire ou sélectionner ? Quel contrat social pour l’École et la formation ?
Confiance, non violence ou stress, peur ?
Se désintoxiquer de la note, du rapport de domination qu’elle sert.

Résister au chiffrage, s’en détacher.
Pour cela, quels outils, quelles stratégies ?
À quelles conditions la note devient-elle obsolète ?

A propos de toutes ces questions : Que faire, comment, avec qui ?
S’ouvrir ensemble des espaces de lutte et de pensée.
Transformer des pratiques.
Les ateliers serviront les approches suivantes :

– Pôle 1. Des ateliers autour de la note et de sa persistance dans nos systèmes éducatifs actuels ; autour de ses effets aliénants (le pourquoi, le comment, les effets des notes dans nos systèmes actuels ; la question de l’intoxication et la nécessaire désintoxication) ; la question de l’évaluation ailleurs qu’à l’école (les grilles, les effets sur le travail des professionnels, les aspects philosophiques et éthiques de ces questions).

– Pôle 2. Des ateliers pour faire connaître les alternatives existantes et donc les faire vivre et les analyser : situations, dispositifs, outils qui permettent des observations, des régulations, des accompagnements au seul service de l’apprentissage, de la formation, de l’éducation.

– Pôle 3. Des ateliers autour des stratégies de transformation. La dimension politique de notre action : que voulons-nous transformer ? Le lien entre transformation des situations pédagogiques au quotidien (par ex. des écoles sans notes), travail dans la durée avec et contre les institutions, travail avec les medias, transformations dans la formation des enseignants, actions pour un nouveau contrat social autour de l’école et de la formation avec d’autres partenaires.

– Pôle 4. Autres propositions en lien avec le thème des Rencontres.


Ainsi, parce que la question de l’évaluation, de la régulation, de l’accompagnement des apprentissages, fondée sur l’idée de tous créateurs, tous chercheurs, tous capables, vous intéresse, nous vous convions à proposer un atelier s’inscrivant dans l’un ou l’autre de ces pôles.

Un retour sera fait pour chaque proposition à leurs auteurs en fonction de l’ensemble des ateliers proposés, du nombre de participants inscrits, de l’adéquation aux objectifs et aux thématiques des journées. Une fois votre animation retenue, nous vous demanderons un descriptif de quelques lignes présentant l’atelier aux participants et permettant à ceux-ci de faire leurs choix.

La Démarche collective est un temps de travail invitant l’ensemble des participants à aborder, d’une même manière, une même problématique. _

La Carte blanche est une intervention brève allouée à une personne pour évoquer ce qui lui tient particulièrement à cœur dans sa perception de l’Éducation nouvelle. Elle est présentée en plénière. La forme de l’évocation est aussi libre que le contenu. Elle peut être l’œuvre d’une seule ou plusieurs personnes. La carte blanche est donnée à qui le souhaite dans la limite des temps disponibles.

Le Portfolio est un temps de réflexion, d’échange et d’écriture permettant d’éprouver un mode d’évaluation individuel et collectif qui deviendra au fil des jours un document unique, individuel, beau, créatif et créateur… et une évaluation collective tout aussi créative et créatrice d’humanité !

Les soirées sont des temps de rencontres alliant détente et… Éducation nouvelle !

Dans quelles langues échangerons-nous ?
Toute langue est une langue du LIEN. La langue principale des échanges sera le français. Cependant chacun pourra parler sa langue, le dispositif de travail inclut la recherche de situations d’intercompréhension et de traduction. Comme lors des Rencontres précédentes, nous apprendrons à penser ensemble sur les frontières de nos langues pour faire tomber les murs.

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : OVH