Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Découverte
Zone libre en éducation
Compilation de logiciels libres au service de l’éducation
Article mis en ligne le 25 juin 2010
dernière modification le 17 août 2014
logo imprimer

Qu’est-ce que Colibris ?

Voici un projet de distribution de logiciels libres. Ce projet découle en grande partie d’une réflexion amorcée dans le dossier « Légal à l’école mais ... à la maison ? » publié sur Carrefour éducation (janvier 2003). ’Comme le souligne le titre du dossier, notre principal objectif est d’encourager le respect du droit d’auteur relié aux logiciels de la part des élèves et des enseignants.’

Lire la suite...
A voir avant de juger...
Voir aussi notre rubrique « Philosophie informatique »

Légal à l’école mais... à la maison ?

Conclusion de l’article :

Vous remarquerez que je privilégie presque toujours les logiciels à code ouvert. Il y a deux bonnes raisons à cela. La première c’est que vous n’aurez pas de mauvaises surprises. Vous n’apprendrez pas que la nouvelle version améliorée n’est plus gratuite. La seconde, c’est qu’avec le libre, vous pouvez plus facilement influencer le développement de votre logiciel. Presque tous les développeurs de logiciels en code ouvert sollicitent l’avis des usagers pour améliorer leur produit. Inscrivez-vous à leur liste de diffusion et vous serez en mesure de leur faire vos suggestions.

La proportion de logiciels proposés dans la langue de Shakespeare vous a probablement paru un peu trop grande. Ici encore, le fait de choisir un logiciel à code ouvert vous permet de proposer vos services ou ceux de votre groupe d’amis pour aider les développeurs à le franciser. Pas très facile de convaincre une compagnie commerciale de vous laisser traduire son logiciel même s’il est gratuit !

Budget zéro, impossible ! Et ce n’est pas le but de l’exercice. L’idée c’est d’utiliser son ordinateur au maximum tout en respectant la loi. Ce qui implique que vous aurez certainement à prévoir un budget pour vos logiciels mais, en suivant mes suggestions, il servira plutôt à l’achat de logiciels à contenu qui ne sont presque jamais gratuits, et pour cause. Vous pourrez donc vous procurez tous ces beaux cédéroms éducatifs ou culturels qui font votre envie depuis longtemps.

Si l’école veut encourager ses élèves et ses enseignants à utiliser des logiciels légaux, il est préférable qu’ils puissent utiliser les mêmes logiciels à l’école et à la maison. L’école devrait donc s’équiper de logiciels à la portée de leur budget, soit des logiciels libres ou gratuits chaque fois que c’est possible. Et à la limite, pourquoi ne pas réaliser une « distribution-école » des logiciels à code ouvert qui seront utilisés par les élèves à l’école ? Cette « distribution-école » pourrait être gravée sur cédérom et distribuée aux élèves et aux enseignants en toute légalité. Le budget ainsi dégagé pourrait servir à l’achat de logiciels éducatifs ou de cédéroms qui eux ne sont pas gratuits

Note :

Qui est GRICS ?

Un marketing public au Québec ?

Extrait de la présentation de la société (pour que chacun puisse se faire un avis)

  • Unique pour ses produits et services

Aujourd’hui, la Société GRICS propose plus de 70 produits et une très grande variété de services qui sont utilisés dans l’ensemble des commissions scolaires et des établissements de formation du Québec.

  • Unique comme modèle d’entreprise

Il est plutôt rare de retrouver des entreprises sans but lucratif qui sont gérées par leurs clients. Depuis 1985, les commissions scolaires québécoises, principales clientes de la Société GRICS, ont pris en charge l’organisation et siègent à son conseil d’administration.

  • Unique par sa relation client
    Les organismes qui font appel à la Société GRICS ne sont pas seulement des clients, mais ils sont aussi des partenaires.

VOIR le site de GRICS

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : OVH