Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

RÉCITS ET RÉSILIENCE, QUELS LIENS ? Chemins de vie
Article mis en ligne le 15 juin 2016
dernière modification le 16 juin 2016
logo imprimer

Martine Lani-Bayle, Aneta Słowik (dir.)
Préface de Boris Cyrulnik
Épilogue de Gaston Pineau
Collection : Histoire de Vie et formation
mai 2016 • 162 pages • Prix éditeur : 18.50 euros

« Habiter, à mots nus, les silences des lettres, des carnets,
des photos, des lieux, des récits. » Irène Frain, 2013

PDF - 309.6 ko

La mise en récit de sa vie se démocratise aujourd’hui de plus en plus avec de nombreuses attentes, au risque d’en arriver aux fameuses « illusions biographiques » dénoncées dans les années soixante-dix par Pierre Bourdieu. Car, si la narration est maintenant parée de toutes les vertus, notamment en cas de vécu extrême – justement là où sa mise en mots bute sur des impasses –, et si nous constatons bien que le récit peut être travaillé avec des attentes thérapeutiques ou cathartiques voire formatives, peut-il être considéré « en soi » comme facteur de résilience, ou permet-il d’en révéler, après coup, l’éventualité ? Est-il porteur d’émancipation possible de ce qui a été subi, ou au contraire enfermement de sa vie dans des mots qui fixeront les traumatismes en
un présent sans fin ? S’oppose-t-il au « silence » ?

Ces questions ont étédéveloppées et débattues avec Boris Cyrulnik, préfacier, en partie à Wrocław en Pologne lors d’une journée d’études (mai 2015), par Marie Anaut (Lyon), Manuela Braud (Angers), Luciane Goldberg (Fortaleza, Brésil), Martine Lani-Bayle (Nantes), Gérard Ostermann (Bordeaux). Épilogue de Gaston Pineau (Tours- Montréal).

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : OVH